Vous êtes ici

Ce sont nos chouchoux !

La saison du chou bat son plein. Et ça se voit au rayon légumes, où les choux rouges et blancs brillent en masse. Eric Lambinon, amateur de chou et acheteur Spar, s’est rendu sur les terres fertiles autour de Roulers. Ici, on sait planter les choux à la mode de chez nous ! Olivier emmène Eric dans les champs, car il est grand temps de récolter.

Witte en rode kool Olivier en Eric
National Media File 
0

Dans un rayon de 30 km autour de Roulers, les cultivateurs de choux sont nombreux. Et ce n’est pas un hasard. La criée REO se trouve à Roulers et forme un lien important entre le cultivateur et le consommateur. La famille Maertens a ses racines ici. Ils cultivent des choux depuis 15 ans. En plus du chou blanc et rouge, ils produisent également du céleri-rave et des fines herbes comme le thym, la ciboulette et la menthe. Olivier Maertens explique son savoir-faire à Eric.

Planter des choux

Olivier : « Maintenant, ils sont ronds et dodus, mais au début, ils n’étaient que de toutes petites plantes. Au mois de mai, c’est un moment d’activité intense, car toutes ces petites plantes doivent être mises dans la terre. Par hectare, nous en plantons environ 50.000. Cela se fait en partie avec des machines, dans des gouttières, à distance régulière. En plus de notre propre terre, nous louons bon nombre d’hectares, dont une partie sont situés dans les polders. Les cultures souffrent moins de maladies ou des insectes grâce à une terre argileuse, plus lourde. La croissance est un peu plus lente, mais la conservation du chou est meilleure. »

Witte en rode kool
National Media File 
0

La récolte

Olivier : « La période de récolte du chou rouge ou banc dure de septembre à novembre. Nous récoltons chaque champ en une fois. Il s’agit de 16.000 à 20.000 choux par jour. Un tracteur avec une grande remorque sillonne le champ. Nous détachons les choux de la racine à la main, sans les dépouiller des grandes feuilles qui les enveloppent. Via un tapis roulant, ils arrivent à hauteur de la remorque et ils sont délicatement placés dans de grandes caisses. Nous les disposons selon une méthode particulière pour ne pas les abîmer. La face coupée d’un chou ne peut pas entrer en contact avec la feuille extérieure d’un autre chou. »

« Notre récolte reste fraîche dans nos espaces réfrigérés. Ainsi, nous pouvons prévoir du chou pour tout l’hiver. »Olivier
Witte en rode kool
National Media File 
0
Witte en rode kool
National Media File 
0
Witte en rode kool
National Media File 
0

« Une fois arrivés à la ferme, nous les conservons dans de grands espaces de réfrigération. Une température entre zéro et un degré est parfaite pour les conserver longtemps. Durant l’hiver, nous sortons les choux du froid, nous éliminons leurs feuilles protectrices et nous les plaçons par six dans des cageots bleus. Prêts pour la criée ! »

< vers le monde de Spar