Fraises belges, fraîchement cueillies

Savez-vous que vous pouvez savourer des fraises belges presque toute l’année ? Sous le soleil du printemps, elles sont évidemment encore meilleures. Nous avons visité Wim Meyers, cultivateur de fruits à Riemst, dans le Limbourg. Il nous a offert une visite guidée de ses splendides serres. Nous avons eu de la chance : la cueillette battait son plein.

Aardbeiteler Wim in serre

Fraises de Meyers Softfruit

« Louis Meyers, mon père, s’est lancé dans la culture abritée de fraises en 1992 », raconte Wim. « J’ai rejoint l’entreprise en 2002. 70 % de nos cultures sont des fraises. Nous cultivons aussi des framboises, des mûres et des groseilles. Comme nous avons installé différents systèmes de culture pour nos fraises, nous pouvons en récolter presque toute l’année, de mars à fin décembre plus précisément. Nous prévoyons trois cultures par an, qui se déroulent partiellement dans les serres. Mais il y a aussi des fraises qui poussent sous des tunnels ouverts ou fermés, et en été dans des échafaudages. »

Nous arrivons à récolter des fraises presque toute l’année.

« La superficie totale consacrée aux fraises est de 7 ha, dont 3,3 ha sous verre. Ensuite, il y a des champs pour les semis et cultures de plantes de fraises, de framboises et de groseilles. Elles séjournent dans une cellule de réfrigération jusqu’au moment où elles peuvent être mises dans les serres pour grandir. Comme nous élevons nos propres plantes, nous travaillons pour ainsi dire en autonomie totale. »

Aardbeiplantje in een serre
Aardbeiplantjes met rijpe en onrijpe aardbeien

Une année de culture de fraises

« Entre Noël et Nouvel An, nous mettons des fraises de la race Sonata dans nos serres. Après quatre semaines environ, elles sont en fleurs. Elles sont alors fécondées par les abeilles et bourdons qui volent dans la serre. Il faut alors encore quatre semaines avant que les fraises soient prêtes à être cueillies. C’est-à-dire qu’elles sont assez grosses et qu’elles commencent à rougir : le signe que le sucre s’est formé dans le fruit. Un plant fournit en moyenne un demi-kilo de fraises par an. »

hoommel-aardbei-bloesem.png

« Après la Sonata, que vous achetez de début mars à mi-juin, c’est le tour de l’Elsanta. La plupart de nos fraises sont écoulées par la coopérative BelOrta. » C’est là que notre acheteur Spar place effectivement ses commandes quotidiennes. Les fraises sont ensuite transportées vers la centrale de distribution à Malines, avant d’être acheminées vers les différents magasins Spar. »

L’environnement parfait pour la culture de fraises

« Dans nos serres les plus récentes, nous avons installé un éclairage d’assimilation. Grâce à cet éclairage, les plantes ‘pensent’ que les jours sont plus longs, et elles forment des fruits et du sucre plus rapidement. Quand il y a assez de soleil, les lampes s’éteignent automatiquement. En plus de la lumière, la température, la nourriture et le taux d’humidité sont aussi importants pour une culture réussie. »

Nous n’employons pas d’insecticides. Nos acariens prédateurs mangent les insectes nuisibles.

« Nous misons sur la durabilité. Nous n’employons pas d’insecticides. Nos acariens prédateurs mangent les insectes nuisibles. Nous ajoutons des engrais à notre eau, et l'excédent d'eau peut être purifié et réutilisé grâce à un système fermé. Une centrale de cogénération fournit à la fois de l'électricité et de la chaleur. Nous avons installé un épurateur de gaz de combustion, afin qu'aucun CO2 ne puisse s'échapper. Les gaz de combustion purifiés sont renvoyés vers les serres par un système de tuyaux, où ils font office d’engrais. Nous pensons également à nos emballages, 100 % recyclables. »

Aardbeiplantje in bloei
Trosje rode aardbeien
Trosje rode aardbeien

Pas à pas

En soutenant les producteurs belges nous contribuons ensemble à une société meilleure, pas à pas.

Pas à pas société
Toujours près de chez vous
L'amour du métier
Délicieusement frais
Meilleure qualité