Saumon frais des fjords norvégiens

Notre saumon frais vient directement de Norvège. Sofie Vancolen, acheteuse poissons frais chez Spar, s’est rendue dans les fjords en compagnie de Philip Verduyn (de Marine Harvest Pieters, à Bruges), afin d'observer de plus près le processus d'élevage. Il s’agit d’un processus qui dure trois ans. Chaque phase, de l’oeuf de saumon minuscule au saumon adulte, est minutieusement suivie afin de répondre aux exigences très strictes de la pisciculture responsable.

Fjords norvégiens
Drapeau norvégien
Élevage de saumon à Ytre Standal

Oeufs de saumon en eau douce

Nous amarrons à la ferme d’élevage de saumons à Ytre Standal, et rencontrons le manager du site, Kjell Arne Seatre. Le site appartient au Marine Harvest Group et travaille selon les directives ASC pour un élevage responsable. 

Depuis 1985, on y élève chaque année des millions de saumons dans des bassins d’eau douce. Trois fois par an, il y a un nouvel arrivage de petits oeufs de saumon, dans des boîtes de glace. On les met par 16.000 dans des cuves d’eau à une température de 8°C, où ils se développent. La première phase de vie, où les oeufs se transforment en larves, est appelée ‘hatchery’. " Nous travaillons sur deux niveaux dans les cuves d’eau ", explique Kjell Arne Seatre. " Quand les oeufs se développent pour devenir des larves, celles-ci nagent à travers les sillons étroits vers le fond de sable simulé. Par 200.000 oeufs, nous estimons que 9.000 en moyenne n’éclosent pas. "

Nouveaux œufs de saumon dans des glacières
Œufs de saumon

Petits saumons

Après trois semaines environ, les larves sont transférées dans un nouveau bassin. " Les poissons ont maintenant un mois et pèsent de cinq à six grammes. Dans chaque bassin oxygéné nagent quelque 90.000 petits saumons, qui sont nourris automatiquement. À travers un tuyau perforé, nous faisons tomber des petits pellets d’huile de poisson et d’extraits végétaux dans l’eau. "

Marine Harvest investit énormément dans la production de pellets végétaux. L’Aquaculture Stewardship Council (ASC) autorise, par kilo de poisson d’élevage, l’utilisation d’1,1 kilo de poisson sauvage. Marine Harvest veut descendre bien en deçà. En 2016, Marine Harvest utilisait 0,77 kg de poisson par kilo de saumon élevé.

Le jeune saumon est vacciné manuellement contre les maladies potentielles. On le contrôle visuellement pour détecter d’éventuelles anomalies.

Petits saumons
À travers un tuyau perforé, nous faisons tomber des petits pellets d’huile de poisson et d’extraits végétaux dans l’eau.
des petits saumons

Eau douce, eau salée

Après un an et demi, les saumons atteignent un poids de 150 grammes, et ils sont prêts pour le passage en eau de mer. Tout comme les saumons sauvages remontent les rivières pour partir en mer, les saumons d’élevage changent d’environnement pour continuer leur croissance.

" Ils sont préparés à ce changement lors de l’étape de ‘smoltification’.  Nous introduisons progressivement de l’eau salée dans les bassins pour adapter la morphologie des poissons à l’eau de mer. Après cinq semaines environ, les saumons sont prêts pour la pleine mer. En quatre heures, nous pompons quelque 400.000 saumons, avec toute leur eau, dans la cale (ou ‘well’) d’un 'wellboat'. "

Les saumons sont relâchés en pleine mer
Le saumon en pleine mer

Filets d’élevage en pleine mer

Après avoir navigué quelques kilomètres, nous apercevons au loin les impressionnants filets d’élevage de Sagelva. Il s’agit de huit filets circulaires d’un diamètre de 35 mètres, qui descendent à près de 30 mètres de profondeur. Chaque filet contient pas moins de 200.000 saumons, donc 1,6 millions de poissons au total. Ils ne manquent pas d’espace pour autant, car chaque filet est occupé au maximum par 97,5 % d’eau pour 2,5 % de poissons.

Kweeknetten in open zee

Caméras sous-marines

De la salle de contrôle située sur la plateforme toute proche, les filets sont surveillés de près par des caméras sous-marines. " Jour et nuit, nous vérifions minutieusement qu’il y ait exactement la quantité requise de pellets de nourriture dans les filets ", nous explique Philip Verduyn.

" Les pellets sont distribués par des tuyaux et une machine de répartition, directement dans les filets. Une vingtaine de tonnes tous les jours. Plus la température est élevée, plus les saumons mangent. Mais si nous leurs donnons trop de nourriture, les pellets descendent dans le fond des filets. Il y a un entonnoir pour les récupérer. Nous adaptons évidemment la mise à disposition de nourriture. "

Salle de contrôle pour garder un œil sur les filets
les filets sont surveillés de près par des caméras sous-marines

Saumon sauvage sur le haut de la vague

De loin, nous voyons les saumons faire des bonds. Ceci est leur comportement naturel : ils le font pour diminuer la pression dans leur corps. Ils pèsent à présent deux kilos environ et devraient atteindre en avril 2018 leur poids optimal, entre trois et cinq kilos.

un saumon bondissant
un saumon adulte

Dès que les saumons ont atteint leur taille adulte, ils sont transférés par bateau vers l’usine de découpe à Eggesbønes. Les saumons arrivent ici vivants, mais ils sont anesthésiés avant l’abattage. Une fois détaillés en filets, les saumons sont disposés dans des box garnis de glace. Trois jours plus tard, ils arrivent par camion à Bruges, où on achève de les découper en portions. Un jour plus tard, ils vous attendent dans votre magasin Spar. Tout droit venu du fjord, directement dans votre assiette!

Toujours près de chez vous
L'amour du métier
Délicieusement frais
Meilleure qualité